Charles Baudelaire
Biographie   -   Œuvres   -   Commentaires   -   Autres auteurs Sommaire - Plan - Boutique    
 

Les Fleurs du Mal

1ere édition 1857

Principal recueil de poésies de Charles Baudelaire, les "Fleurs du mal" est publié pour la première fois en 1857. Suivra deux autres éditions (1861 et 1868)

Histoire du livre

C'est assez jeune que Charles Baudelaire écrivit ses premiers poèmes. Certains furent publiés dans des revues (18 l'ont été en 1855 dans la "Revue des deux mondes" et 9 début 1857 dans la "Revue Française"). En 1857 il  jugea son oeuvre suffisament complète et cohérente pour la présenter à un éditeur. Il faut voir qu'à l'époque il n'était considéré que comme un critique d'art, certe brillant (son Salon de 1846 souleva l'approbation générale), mais n'ayant pas encore produit d'oeuvre suffisamment connu pour être reconnu sur la scène nationale.

Dès leurs parutions ces poèmes déchaînèrent les passions. Victor Hugo les admirent (1859), mais nombre de critiques s'insurgent du caractère amoral de certains vers. La Direction de la Sécurité Publique saisit le parquet et provoque la condamnation de l'auteur et de son éditeur, les obligeant à retirer 6 poèmes jugés "contraire à la morale publique", l'accusation initiale "d'outrage à la morale religieuse" ayant été refusé durant le procés. Il s'agissait de Le Léthé, Lesbos, Femmes damnées - Delphine et Hippolyte, A celle qui est trop gaie, Les bijoux, Les métamorphoses du vampire. C'est ainsi qu'en 1861 une seconde édition des Fleurs du Mal voit le jour, édition expurgée des 6 poèmes litigieux mais augmentée de 35 autres, ce qui porte à 126 le nombre de ses poèmes.

En 1866 l'éditeur de Charles Baudelaire, ruiné, s'exile en Belgique. Il publie alors les 6 poèmes dans un opuscule nommé Les Epaves, les accompagnant de quelques autres. Mais encore une fois il fut condamné pour cette publication.

A la mort de Baudelaire son éditeur fit une 3e édition, connue à l'époque comme l'édition définitive, qui rassemblait 151 poèmes, à l'exclusion des 6 censurés. Ces 6 poèmes parurent toutefois un peu plus tard dans un "Complément aux Fleurs du Mal".

Il est à noter que Charles Baudelaire a été réhabilité en 1945, l'accusation d'atteinte à la morale publique ayant été levé.

Organisation du livre

Le livre se compose de 6 parties distinctes formant une suite logique.

La première partie, "Spleen et idéal", correspond à la vision qu'il a de son entourage, de sa vie. Il y dresse un tableau assez pessimiste, romantique et idéalisé à la fois.

Son "Tableau parisien" présente la fuite de l'auteur dans l'anonymat de la foule pour échapper à sa mélancolie sus-cité sous forme de "Spleen". "Le Vin" a exactement la même fonction, c'est un échappatoire voulu à travers l'un des vices de l'auteur . Ces trois parties sont suivies des "Fleurs du Mal", qui tente de faire cohabiter les notions de beauté au sein de la laideur, sorte d'acceptation/résignation à sa condition, de "Révolte", clairement anti-religieux et ultime rebellion de l'auteur avant d'arriver au dernier chapitre logiquement nommé "La Mort", qui clot le cycle de vie de l'ouvrage.

Poésies

La liste ci-dessous mène au texte intégral de chaque poésie de l'édition de référence, celle de 1861.

Dédicace
Annonce au lecteur
Spleen et idéal
  Bénédiction
  L'albatros
  Elévation
  Correspondances
  J'aime le souvenir de ces époques nues
  Les phares
  La muse malade
  La muse vénale
  Le mauvais moine
  L'ennemi
  Le guignon
  La vie antérieure
  Bohémiens en voyage
  L'homme et la mer
  Don Juan aux Enfers
  Châtiments de l'orgueil
  La beauté
  L'idéal
  La géante
  Le masque
  Hymne à la beauté
  Parfum exotique
  La chevelure
  Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne
  Tu mettrais l'univers entier dans ta ruelle
  Sed non satiata
  Avec ses vêtements ondoyants et nacrés
  Le serpent qui danse
  Une charogne
  De profundis clamavi
  Le vampire
  Une nuit que j'étais près d'une affreuse juive
  Remords posthume
  Le chat
  Duellum
  Le balcon
  Le possédé
  Un fantôme
  Je te donne ces vers afin que si mon nom
  Semper eadem
  Tout entière
  Que diras-tu ce soir, pauvre âme solitaire
  Le flambeau vivant
  Réversibilité
  Confession
  L'aube spirituelle
  Harmonie du soir
  Le flacon
  Le poison
  Ciel brouillé
  Le chat
  Le beau navire
  L'invitation au voyage
  L'irréparable
  Causerie
  Chant d'automne
  A une Madone
  Chanson d'après-midi
  Sisina
  Franciscae meae laudes
  A une dame créole
  Moesta et errabunda
  Le revenant
  Sonnet d'automne
  Tristesses de la Lune
  Les chats
  Les hiboux
  La pipe
  La musique
  Sépulture
  Une gravure fantastique
  Le mort joyeux
  Le tonneau de la haine
  La cloche fêlée
  Spleen
  Obsession
  Le goût du néant
  Alchimie de la douleur
  Horreur sympathique
  L'héautontimorouménos
  L'irrémédiable
  L'horloge
  Lesbos (1)
  Femmes damnées - Delphine et Hippolyte (1)
  Le Léthé (1)
  A celle qui est trop gaie (1)
  Les bijoux (1)
  Les métamorphoses du vampire (1)
Tableaux parisiens
  Paysage
  Le Soleil
  A une mendiante rousse
  Le cygne
  Les sept vieillards
  Les petites vieilles
  Les aveugles
  A une passante
  Le squelette laboureur
  Le crépuscule du soir
  Le jeu
  Danse macabre
  L'amour du mensonge
  Je n'ai pas oublié, voisine de la ville
  La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse
  Brumes et pluies
  Rêve parisien
  Le crépuscule du matin
Le vin
  L'âme du vin
  Le vin des chiffoniers
  Le vin de l'assassin
  Le vin du solitaire
  Le vin des amants
Fleurs du mal
  La destruction
  Une martyre
  Femmes damnées
  Les deux bonnes soeurs
  La fontaine de sang
  Allégorie
  La Béatrice
  Un voyage à Cythère
  L'amour et le crâne
Révolte
  Le reniement de Saint Pierre
  Abel et Caïn
  Les litanies de Satan
La mort
  La mort des amants
  La mort des pauvres
  La mort des artistes
  La fin de la journée
  Le rêve d'un curieux
  Le voyage
 (1) Poème censuré dans l'édition suivante
 
 
 

Sommaire   Plan du site   Boutique  

 
En partenariat avec :
  Domaine Littéraire : Charles Baudelaire   -   Agatha Christie   -   Marguerite Duras   -   L'Art Roman
  Monuments du monde : Statue de la Liberté
  Autres domaines : Les Pyrénées Catalanes   -   Encyclopédie Star Trek